Baisse du reach Facebook & solutions en 2018

Si tu possèdes des pages Facebook, tu as surement remarqué que la tendance de chute du reach s’accélérait sévèrement ces derniers mois. Depuis début août 2017, de mon côté, j’ai vraiment eu envie de vomir quand j’ai regardé mes stats. Heureusement, ça se gère !

Mark Zuckerberg en mode diable !

Tu as dû constater une baisse du reach Facebook si tu possèdes une ou plusieurs pages Facebook. Si tu mesures les clics sur les liens que tu postes (et j’espère que tu le fais). Tu te rends malheureusement compte que ça baisse beaucoup ! Pourquoi ? Le reach des pages Facebook, ou leur portée organique si tu préfères, à pris un grand coup dans la tronche en ce mois d’août 2017.

Je ne parle pas de mes sites web généralement. Mais exceptionnellement, je peux te donner une capture d’écran des statistiques d’un de mes sites se basant principalement sur du trafic issu des réseaux sociaux.

Statistiques Google Analytics Juillet / Août, baisse du reach Facebook

Les statistiques ci-dessus se basent uniquement sur les sessions provenant de Facebook. La courbe en orange représente le trafic de juillet 2017 et la courbe en bleu celui d’août 2017. On comprend même sans les chiffres précis l’impact de la baisse du reach Facebook sur le trafic. Et par conséquent sur le chiffre d’affaires généré par le site.

Les potes d’abord, les pages ensuite, le reach Facebook jamais

C’est la tendance qui s’installe en 2017 ! Facebook va clairement se justifier de privilégier les publications des amis plutôt que celles des pages. L’explication réside dans une modification de son algorithme.

Le réseau social tend à être une plateforme de divertissement et d’information. C’est cela qui va venir embêter les marques et les personnes qui utilisent Facebook dans un but commercial.

L’algorithme privilégie les contenus postés par les amis proches, ainsi que les contenus multimédias. Contrairement aux textes ou aux simples liens.

Mais pourquoi cette marche arrière quand on sait que Facebook a travaillé longtemps pour plaire aux marques ? Surtout quand on sait que la plupart des entreprises qui y sont installées possèdent une véritable stratégie sur le réseau social.

Qu’est-ce qui est roux et qui attend ton pognon ?

L’ami Mark Zuckerberg bien sûr ! Le reach dégringole pas mal depuis quelques années, mais là c’est la cerise sur le gâteau. Le reach Facebook du contenu que tu publies varie énormément en fonction du type de statut que tu vas envoyer.

Les liens vont faire sortir l’internaute de Facebook. Le réseau social n’a alors pas d’intérêt à emmener les utilisateurs vers l’extérieur et les perdre. Jusqu’à maintenant, on pouvait grossièrement dessiner les statistiques suivantes de portée moyenne en fonction du type de contenu :

  • Statuts Facebook : 6 % de reach
  • Reach des liens sur Facebook : 7,3 %
  • Portée des images : 10 %
  • Portée des vidéos sur Facebook : 11 %

Prenons un exemple : tu possèdes une page avec 1500 fans pour ton projet web, ton entreprise ou ton blog. Tu postes sur cette même page un statut contenant le lien vers le site du projet. Combien de personnes vont le voir à peu près ?

Environ 7,3 % de tes 1500 fans. Soit grosso modo 110 personnes.

Déjà là, tu n’es pas content. Mais le mieux dans l’histoire, c’est quel va être ton taux de conversion ? 10 % ou 20 % parce que ton lien va se perdre dans la masse du fil d’actualité de ta cible ?

Moralité de l’histoire sur 1500 fans, tu vas récolter une quinzaine, voire une vingtaine de clics si tu es chanceux.

Mais heureusement, l’ami Mark a pensé à tout pour te gratter du blé !

La start-up Locowise qui se spécialise dans les statistiques sociales pour les marques et les agences a réalisé une chouette enquête statistique. D’après celle-ci environ 43 % des pages Facebook analysées (+ de 5000 pages) ont recours aux désormais célèbres Facebook Ads et autres publications sponsorisées.

Cela correspond à une hausse de plus de 50 % d’achat de portée entre 2016 et 2017 ! Mark s’en met vraiment plein les poches. Facebook a augmenté son chiffre d’affaires de 33 % sur l’année écoulée et on comprend clairement comment. (Source)

Tu saisis du coup aisément pourquoi le réseau social le plus grand du web a changé sa stratégie en ce qui concerne son algorithme de diffusion des publications.

Plus le reach des pages Facebook est bas, plus les marques et les entreprises ont tendance à recourir aux Facebook Ads. Mais aussi aux boosts de leurs publications afin d’augmenter significativement la portée de leurs messages. Cela permet à Facebook de réaliser de plus grands bénéfices.

Ne laisse pas le reach Facebook tuer ton trafic !

Pas de spam, que des bons conseils, des ressources et des études de cas récentes directement dans ta boîte mail.

Newsletter

Un grand ménage de Printemps : suppressions des comptes Facebook

Le truc le plus cool dans cette histoire de reach et de portée organique c’est le grand ménage opéré par Facebook.

La concurrence pour la place sur le feed des utilisateurs est devenue vraiment sévère ces dernières années. L’algorithme du reach étant axé sur la viralité les contenus. La capacité d’une publication à générer de l’affichage est donc axée sur  : les likes, les partages et les commentaires que celle-ci est capable de générer.

Pas de problème alors : on va tricher ! L’algorithme de base nommé Edgerank a poussé à la création de comptes. Énormément de marques possédaient des milliers (voire des millions) de comptes destinés à générer des likes, des commentaires, et des partages.

Le géant bleu est arrivé là-dedans. Et il a lancé son plus beau Mawashi Geri (coup de pied circulaire) dans la tête des millions de comptes inactifs ou frauduleux qui l’habitait.

Quelles solutions pour remonter son Reach Facebook ?

De mon côté pas question de se laisser aller, et de payer pour chaque publication. Et tu devrais faire de même.

Payer pour booster une publication doit avoir un sens. Tu ne peux pas te permettre de booster quelque chose que ne génèrera pas d’argent derrière, qui n’aura pas un ROI correct. Une page de vente d’un produit peut-être boostée. Une page « À propos » sur le site de ton entreprise ne doit pas l’être.

Pour améliorer ton reach dans tes publications sans payer, il va falloir te baser sur les fans de ta page Facebook. Dans la partie « Statistiques » puis « Personnes » de ta page, tu vas trouver des indicateurs intéressants, sers-t’en.

Cible tes fans de manière plus précise, mais cible ceux qui créent de l’engagement. Pourquoi ? Parce que l’engagement c’est la plus belle chose que les gens puissent t’offrir. L’interaction est bien plus pertinente que la simple vision de tes contenus. L’engagement créé par les fans améliore la portée organique, le reach comme disent les grands.

Statistiques d'engagement des fans Facebook d'une page

Pour lire rapidement ces statistiques, analyse la partie grise et la partie bleue. Tu constates que la cible principale de ma page en termes d’engagement sont les femmes âgées de 18 à 34 ans pour faire large. Ce graphique te fait comprendre que je génère environ 50 % de mon engagement total avec un peu moins de 40 % de mes fans.

C’est pour eux qu’il faut poster du contenu. Mais ne t’arrête pas là. Si tu vends des produits ou des services à travers ta page, regarde qui tu as réussi à convertir.

Par exemple : s’il y a 90 % d’hommes qui achètent les produits de ton entreprise. Que les femmes de 18 à 34 ans représentent la majorité de tes fans. C’est que le contenu publié sur ta page Facebook n’est pas en adéquation avec la cible de tes produits et surement de ton entreprise.

À toi de faire le bon choix de contenu pour améliorer ton reach sans oublier que ce même contenu doit te permettre de convertir en vente ou en lead à la fin du processus, mais surtout de le faire EN DEHORS de Facebook.

L’évolution de ta communauté via ton reach Facebook dans tout ça ?

On a constaté une baisse sur la portée de publications, mais ce que tu vas aussi comprendre c’est que si Facebook a créé un frein à la diffusion de tes contenus, ce n’est pas seulement le tunnel de vente sur ton site qui va prendre un coup. C’est aussi la vitesse à laquelle tu vas être capable de faire croître ta communauté.

Prenons une page avec 10 000 fans qui capture 10 % de fans supplémentaires par mois grâce à de jolies publications. Elle a gagné environ 1 000 fans le mois dernier. Suite à la baisse du reach, cette page est passée à 7 % de fans supplémentaires par mois.

Quel sera l’écart sur l’année ? 

Au bout d’un an, la page réussira à obtenir une communauté de 24 800 fans, soit une augmentation nette de 14 800 fans en un an.

Sans la baisse du reach sur ses publications, la croissance de la page lui aurait permis d’atteindre 34 500 fans. Soit une augmentation nette de 24 500 fans, qui correspond actuellement à son nombre de fans total.

Moralité de l’histoire, la page aurait vécu une augmentation 65 % plus importante !

C’est là que c’est également dangereux, puisque si les publications de ta page ont du mal à trouver de la visibilité chez des personnes qui sont déjà fans de celle-ci. La visibilité chez des personnes qui ne connaissent pas encore ta page va être vraiment dure à encaisser et tu auras du mal à décoller.

Un petit exemple tout droit issu d’une de mes pages Facebook. C’est la courbe des statistiques de l’évolution des fans sur l’année écoulée.

Courbe de croissance d'une page Facebook en un an

L’idée ici c’est d’afficher la tendance parce que quand tu regardes la courbe, finalement, ce n’est pas choquant. Au mois de juin, la page a gagné environ 4 800 fans, et un petit peu plus en juillet. Et devine quoi ? Pour août, un peu moins de 2 700 fans, je meurs ! Si j’avais suivi la même croissance, j’aurais réussi à avoir environ 5 000 fans au lieu de 2 700 !

Est-ce que le reach Facebook n’est pas remonté ?

Excellente question ! Je me la pose aussi, étant donné que la baisse du reach a été assez brutale, je pense que Facebook à peut-être un peu trop joué s’est finalement peut-être brulé sur ce coup-là.

De mon côté, j’ai réussi à remonter la pente avec beaucoup plus d’engagements fin août (explosion basée sur des contenus vidéo), mais si tu regardes l’échelle entre les deux courbes tu comprendras que tu peux « tasser » le pic.

Courbe du reach Facebook de la page en Juillet 2017Courbe du reach Facebook de la page en Août 2017

Je ne préfère pas m’avancer pour le moment, mais je suis un peu plus bas qu’avant en termes d’évolution de portée, de clics et d’augmentation de fans. Mais j’ai retrouvé à cette rentrée 2017 des statistiques convenables. Loin d’être aussi belles que les objectifs que je m’étais fixés, wait and see !

Conclusion, je fais quoi pour remonter mon reach Facebook ?

On peut couper les solutions en trois grandes parties, celle de l’achat, celle du contenu, et celle de l’interaction. L’idéal serait d’utiliser les trois, mais tu peux te passer de la solution qui passe par l’achat de visibilité via une campagne Facebook Ads.

Solution n° 1 : La mise en place d’une campagne Facebook Ads, l’achat de boost de publications

Acheter de la visibilité va te donner de la visibilité. C’est plutôt simple à comprendre. Et dans la théorie, ça marche même plutôt bien. Mais dans la pratique, si tu veux éviter de payer dans le vent pour avoir juste de la visibilité qui ne génère aucune interaction tout ça se réfléchit.

Tu dois cibler correctement ton audience en fonction du contenu posté. Âge, sexe, fans de la page ou non, retargeting, de nombreuses options sont disponible dans les publicités Facebook, c’est d’ailleurs ce qui en fait un outil complètement dingue à mes yeux.

Bref, tu l’auras compris l’achat de boost de publication bien ciblé peut augmenter significativement la portée de tes contenus et te permettre de gagner des leads ainsi que de faire connaître ta page.

Solution n° 2 : Bâtir une stratégie éditoriale et sociale pertinente

La publication de contenus pertinents et adaptés à ton audience sur ta page Facebook va te permettre d’aller chercher plus facilement l’engagement des utilisateurs. Et cette interaction est un excellent moyen de pallier à la baisse du reach Facebook.

Prépare des contenus avec une forte valeur ajoutée qui pousseront tes fans et les personnes qui passent devant ta publication à interagir pour augmenter l’engagement.

C’est la solution la moins chère et la plus valable à mes yeux. Le contenu que tu postes doit aussi coller à l’algorithme de Facebook. Un peu plus haut dans l’article, tu peux retrouver la liste des reachs Facebook selon le type de contenu que tu postes. Alors, ne lésine pas sur les images et les vidéos.

Solution n° 3 : savoir se faire aimer de sa communauté

Une communauté c’est comme un animal de compagnie, si tu n’en prends pas soin, elle aura du mal à s’attacher à toi. À aimer ta marque. Deviens plus qu’un projet ou une entreprise, anime la vie des gens qui te suivent ou qui suivent ton entreprise sur Facebook.

Réponds aux commentaires, publie du contenu régulièrement et essaye de créer des rendez-vous. Bref, anime ta page et fais en sorte de récompenser l’engagement par un petit geste. Tu peux répondre aux commentaires ou liker les commentaires, l’internaute se sentira vraiment choyé.

Concernant les rendez-vous, je pense que l’exemple parfait est le 0 h 53 de Golden Moustache qui cartonnait à l’époque. Mais tu peux aussi en faire un tous les mercredis, ou le premier du mois, à toi de trouver ton rendez-vous en fonction de ce que tu as à poster et de ton audience.

Il n’y a pas de solution miracle, poste du viral et mesure. Va lire cet article si tu souhaites en savoir plus sur les erreurs à éviter sur Facebook .

Et toi, as-tu subi la baisse du reach Facebook de ton côté ? Quelles sont tes solutions pour pallier à cette chute de la portée sur ta page ? Explique-le en commentaire ! 🙂

Mon contenu n'est pas QUE sur ce blog

Rejoins la communauté des astronautes à la recherche des meilleures ressources web. Pas de spam, juste un email utile, avec de vraies ressources.

Newsletter